Les tribus Kanak

Les traditions et coutumes d’une civilisation ancestrale 

 

Comme dans la plupart des pays du monde, la découverte de nouvelles terres et la période de colonisation ont changé beaucoup de choses. En Nouvelle Calédonie par exemple, on retrouve la population Kanak, qui reste la 1ère civilisation de cet archipel, encore présente de nos jours. 

Une vie en communauté

Le nom Kanak, vient d’une expression Hawaïenne qui signifie « homme libre ». Cette population autochtone est issue de Mélanésie, ensemble de plusieurs archipels : Fidji, Nouvelle Calédonie, Iles Salomon, Vanuatu et Nouvelle Guinée.

En Nouvelle Calédonie, les tribus Kanak vivent principalement dans la province du Nord et dans les Iles Loyautés. Cette culture Mélanésienne Kanak est la plus enracinée du pays. Un riche passé et un mélange pluriethnique, font aujourd’hui encore, leur force identitaire face aux autres civilisations. Ils perpétuent les rites, les traditions, les cérémonies, que leurs ancêtres leur ont appris. Le « Pilou » est une danse traditionnelle kanak reprise principalement pour les cérémonies religieuses. Cette danse consiste à tourner selon une spirale au rythme avec des instruments qui suivent une certaine cadence. Sachez que les Kanaks sont une tribu facilement accessible. Si vous souhaitez rentrer en contact avec eux, il faut respecter l’une de leur coutume qui consiste à offrir un petit cadeau au chef du clan. Ce geste ouvrira les portes de la vie en tribu, où vous pourrez vivre une aventure à la dimension culturelle et humaine rare. Présente et très respectée, la culture Kanak s’organise d’une façon très particulière. Géographiquement réparti en clan, les grandes chefferies sont dirigées par de grands chefs, qui sont elles-mêmes divisées en tribus menées par des chefs. Lors de votre séjour, il vous sera peut-être accordé de dormir dans l’une de leurs cases, habitations traditionnelles des Kanaks.

Alors n’attendez plus et partez à la rencontre de ce peuple hors du commun en Nouvelle Calédonie.