Le Reggae

La Jamaïque en musique

Véritable institution musicale venue de Jamaïque, les sons et les couleurs du reggae sont connu du monde entier. Ambassadeurs de ce style musical, Bob Marley ou encore Jimmy Cliff, ont su faire adopter ce nouveau rythme au monde entier à de nombreuses générations. Mais ce n’est pas tout, cette musique porte sur un mouvement qui est le rastafarisme, un mode de conduite et un idéal d’un monde meilleur.

Une musique de coeur

 

La grandeur d’un homme n’est pas dans combien de richesses il acquiert mais dans son intégrité et sa capacité d’influencer sur ceux qui l’entourent positivement » Bob Marley.

 

Le reggae est né d’une rencontre de métissages et d’évolution entre le Ska, le Rocksteady, et musiques traditionnelles caribéennes, le Mento et le Calypso. Des influences de différents genres de l’époque blues, jazz ou encore soul se devinent sous ses airs de reggae. La musique de la Jamaïque a été inscrite, depuis le 29 Novembre 2018 au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO. L’organisation souligne plusieurs attraits que le reggae défend et promulgue « sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité ».  Le rastafarisme ou le mouvement rastafari, est une philosophie et une culture propre à la Jamaïque. Soulevé de croyances religieuses, cette façon de penser spirituelle souhaite le bien pour tous. Vivre en communauté, les uns avec les autres, dans une parfaite harmonie. Malheureusement, on peut parler d’utopie, au vu des événements actuels et des dernières années de société. Le reggae se chante, se danse, se joue peu importe nos origines. Ce sont les paroles d’un monde libre.

Ce style s’adopte par une attitude détendue et à une coiffure bien particulière, les Dreadlocks, plus connu sous le nom de dreads. Il faut savoir que le peuple Jamaïcain est formé principalement d’esclaves d’Afrique, venus d’Ethiopie, qui ont été arraché à leurs terres pour partir en Amérique. Au moment de l’abolition de l’esclavages, la plupart de la population Africaine a été chassé des terres américaines et s’est retrouvé dans les Caraïbes comme en Jamaïque. Certaines chansons de reggae reprennent ce passé douloureux et dénoncent parfois ses pratiques immorales de cette différence entre cultures qu’ils veulent voir disparaître à tout jamais. Ils ont appris à faire la part des choses et aller de l’avant pour un monde en paix. Les airs enjoués et rythmés restent le succès du reggae. Comme disait Bob Marley, “One Love! One Heart! Let’s get together and feel all right.” “Un Amour! Un Cœur! Rassemblons-nous et sentons-nous bien.”

Laissez vous porter par le reggae le temps d’un voyage en Jamaïque.