L’hôtel coup de Cœur en Jamaïque

Hôtel Geejam

La Jamaïque est une île métissée où se mêlent influences américaine, espagnole, africaine et caribéenne.

Des plages d’Ocho Rios au village de Nine Miles, en passant par Spanish Town, découvrez la Jamaïque, le cœur africain des Caraïbes.

Son image en dit long sur ce qu’elle dégage ! Un jardin d’éden, aux accents de luxe, calme et volupté. Ce paradis d’exotisme, terre de rhum et de reggae, vous ensorcellera par ses paysages de rêves et ses plages tropicales. Entre montagnes, forêts, rivières et littoral, la nature se fait remarquer et ses champs de canne à sucre, bananeraies et orangeraies, ne vous laisseront pas indifférents.

Sur la côte nord-est de l’île de la Jamaïque, l’hôtel de luxe Geejam s’ouvre sur une crique de sable blanc à proximité de la petite ville de Port Antonio. Cet ancien studio d’enregistrement converti en établissement hôtelier de luxe offre à ses hôtes l’expérience unique d’une retraite intimiste au bord de la mer des Caraïbes. Sobres, spacieuses et épurées, les 7 chambres de l’hôtel s’habillent de minimalisme et jettent un voile de pudeur sur cette adresse confidentielle. Ici, les espaces communs supprimés sonnent comme une promesse d’intimité et garantissent un séjour placé sous le signe de la détente et du repos.

Pour vivre heureux, vivons cachés… C’est après avoir parcouru un chemin bordé de palmiers que l’on découvre, caché, le cadre idyllique du Geejam : mer couleur jade, ciel bleu, sable fin… Le paradis à perte de vue.

Grandes vitres qui laissent entrer la lumière naturelle, murs blancs pour conserver la fraîcheur, salle de bains avec bains de vapeur, terrasse en teck, véranda avec jacuzzi et vue imprenable sur la mer des Caraïbes et les Montagnes Bleues qui bordent l’hôtel. Les villas sont suffisamment éloignées les unes des autres pour que l’on se sente seul au monde, tranquillement installé dans son hamac.

Alors vous aussi, vivez cette expérience comme la légendaire Grace et résumez votre séjour par cette citation : « Je suis venu. J’ai vu. Tu m’as conquis ! »