Les moines bouddhistes

Une religion ou une philosophie ?

 

Le bouddhisme est un mode de pensée, une règle de conduite, une philosophie, une religion. Beaucoup de choses sont associées à cet enseignement. Est-ce que toutes ses caractéristiques sont-elles vraiment indissociables ? Ou peuvent-elles être complémentaire ?

La pensée bouddhiste.

Pour la plupart d’entre nous, le bouddhisme reste une image de moines aux crânes rasés vêtu d’un habit orangé, mendiant dans les rues d’Asie. Et pourtant ? La réalité est bien loin de ses clichés. La religion du bouddhisme est apparue au début de notre ère. Elle touche principalement l’Asie, dans son ensemble et revendique un réel mode de vie. Devenir moine bouddhiste demande une observation et un apprentissage des règles de vie dictées par le « patimokkha », code monastique rédigé sur une base de 300 règles que chaque moine s’engage à respecter. L’un des fondements de cette religion réside dans la liberté de chacun à suivre son engagement ou non. L’une des règles de vie importante dans le quotidien d’un moine est celle de la possession. Le nirvana d’un moine serait de posséder en tout et pour tout : ses habits, un rasoir, une aiguille et un bol ! Le but étant d’être dépossédé de tout matériel pour libérer l’esprit à la méditation dans un cadre simple et rustique. Pour ce qui est du reste, les moins peuvent compter sur les offrandes que les croyants leur offriront, nourriture, médicaments, toit…

Il faut savoir qu’un moine a interdiction de mendier, il circule silencieusement dans les rues sans demander quoi que ce soit. La communauté des pratiquants bouddhistes offre aux moines ce dont ils ont besoin pour recevoir en échange un enseignement bouddhique. L’ensemble des codes de conduite est basé sur une mentalité où il faut toujours rester pacifique envers qui que ce soit ou quoi que ce soit. Respecter la vertu, agir avec sagesse et rester humble. Être un moine bouddhiste est donc une décision personnelle, qui demande une réelle réflexion, méditation sur soi-même. Chacun peut devenir bouddhiste sans être moine, toutes les personnes sont acceptées de toutes les nationalités selon l’enseignement de Bouddha.Le bouddhisme est basé sur une si forte dimension philosophique que ses pratiquants le perçoivent comme une philosophie, une ligne de conduite à suivre plutôt qu’une religion.

Partez suivre cet enseignement au Sri Lanka, au Vietnam, au Laos-Cambodge