21.10

La Big Apple

Les Américains adorent donner des surnoms à leur ville, « Sin city » pour Las Vegas (la ville des pêchés), « Wind city » pour Chicago (la ville du vent), ou encore « Frisco » pour San Francisco. Mais quelle ville se cache derrière l’appellation « Big Apple » traduit littéralement par la grande pomme …

Croquez la Grosse Pomme à pleine dent !

L’expression américaine « Big Apple » vous dit quelque chose ? C’est normal, elle fait référence à l’une des plus importantes mégalopoles mondiales, New York City. Ce surnom fut entendu pour la première fois par un journaliste dans une écurie à la Nouvelle Orléans, l’un des employés utilisa ce terme en référence aux plus grands champs de courses des Etats Unis qui se trouvait à l’époque, à New York, et dont les prix, Apple, étaient les plus importants. C’est ainsi, par le biais de ce fameux journaliste, que « Big Apple » se popularisa et fut repris dans le milieu de la musique, le jazz précisément. Dans les années 1960, l’expression n’était plus vraiment utilisée, New York connu sa période noire, ville sale, un taux de criminalité fort, bref rien de bon pour valoriser une ville mondialement connue. En 1970, l’office de tourisme de NYC décida de dynamiser le tourisme et faire redécouvrir une ville saine et accueillante. « Big Apple », tombé dans l’oubli mais pas complètement, était un club de jazz dans le quartier d’Harlem. Le genre de club où tous les amateurs de jazz voulaient se produire pour se faire connaitre, très prisé et une référence dans

 le milieu, avoir un concert à la Big Apple signifiait décrocher le gros lot, la Big Town. C’est donc tout naturellement que « Big Apple » reprit sa place en donnant un nouveau souffle sur la City !

L’une des qualités de cette ville, et certainement son point fort, est sa façon de surprendre les voyageurs. Peu importe votre style de voyage, amoureux de la nature, aventurier de grands espaces, adepte des plus belles plages, vous trouverez à New York une ambiance particulière qui vous fera oublier votre appréhension des séjours citadins. Pas une seule seconde de répit, l’animation est partout, des activités et des visites à thèmes sont possibles, que vous soyez à Manhattan, Brooklyn, Harlem… vous aurez toujours de quoi faire et apprendre. La grandeur de building, tous aussi haut les uns que les autres forment un ensemble unique qui vous donne une impression de ville gigantesque. NYC un monde à part, et si c’était le vôtre ?