25.01

Que signifie UNESCO ?

Une appellation que nous entendons de façon récurrente lors de nos voyages, mais pour autant, savons – nous la signification précise de cette organisation ? Quelle est sa principale fonction et ses bienfaits pour les sites touristiques ?

En 1942, alors que la seconde guerre mondiale est au cœur d’une Allemagne Nazie et d’une France à moitié soumise, certains pays s’interrogent sur la période de « l’après-guerre ». La reconstruction et la protection du patrimoine culturel et historique était le principal sujet. C’est à cet instant que le projet pris de l’ampleur et acquis une dimension universelle. La Conférence des Nations Unies réunie à Londres entre le 1er et 16 Novembre 1945, rassemble une quarantaine d’Etats et décide de créer une organisation destinée à instituer une véritable culture de la paix.

Cette nouvelle organisation avait pour but d’établir la « solidarité intellectuelle et morale de l’humanité » et ainsi éviter une nouvelle guerre mondiale. C’est donc tout naturellement que l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture est née. UNESCO est l’abréviation en anglais de United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization.

Aujourd’hui, le but de cette organisation est de protéger les sites touristiques menacés. Sans le savoir, la Conférence des Nations Unies avait fait un premier pas vers le tourisme durable. Comme chaque acteur du tourisme, ce dernier peut être une source de développement mais également de destruction. 

L’affluence trop rapide d’une demande de plus en plus exigeante, pour des pays en développement ou sous-développés, provoque parfois de graves dégradations. Une infrastructure touristique mise en place pour ne pas déroger au confort des visiteurs, des traditions culturelles perdues au profit d’une mondialisation, un mode de vie oublié au dépend des nouvelles technologies …

Autant de points néfastes qui, sans s’en rendre compte, chaque touriste participe et alimente lors de ses séjours. L’application de certaines règles essayent de voir le jour au fur et à mesure des prises de consciences, malheureusement il est souvent difficile de les faire appliquer à temps avant d’éviter l’inévitable qui n’est autre que la fermeture de certains sites.

C’est ainsi qu’en visitant personnellement le Brésil, je fus surprise d’apprendre que le site du Machu Picchu au Pérou était en pour parler d’une fermeture aux touristes dans quelques années. Ce célèbre site inca est en train de se dégrader sous les milliers de pas des visiteurs chaque jour malgré des entrées limitées misent en place pour préserver un minimum la nature exceptionnelle de ce site historique.

Parfois il est nécessaire de prendre des mesures importantes pour ne perdre notre patrimoine. L’UNESCO protège ainsi 1073 sites dans le monde entier, et mène des projets de reconstruction ou de restauration de certains sites fragiles. Alors vous aussi voyager en tant qu’éco responsable, je serais ravie de pouvoir vous conseiller pour vos prochains choix de séjour. Lien avec la page Concept.